Le trajet

 

Ravenne est considérée comme la capitale mondiale de la mosaïque.

Ravenne fut fondée par une colonie de Thessaliens, passa ensuite aux Étrusques, aux Sabins et aux Gaulois Sénonais dits Sénons de Cisalpine. Elle tomba entre les mains des Romains en l'an 234 av. J.C.

Port de bonne capacité de l'Empire romain, Ravenne fut une cité de première importance au tournant de l'Antiquité et du Moyen Âge. En 404, pendant le règne d'Honorius, elle fut, du fait de sa position stratégique plus favorable, élevée au rang de capitale de l'Empire romain d'Occident en lieu et place de Milan. Son port de grande capacité, sur l'Adriatique, la mettait en communication aisée avec Constantinople, capitale de l'Empire romain d'Orient. La cité continua d'être le centre de l'Empire d'Occident jusqu'à la chute de celui-ci en 476. Elle devint alors la capitale du royaume d'Italie d'Odoacre, puis à partir de 493 celle du royaume des Ostrogoths, sous Théodoric le Grand, qui englobait l'Italie, la Rhétie, la Dalmatie et la Sicile. En 540, sous le règne de Justinien Ier, Ravenne fut conquise par le général de l'Empire d'orient Bélisaire ; elle fut ensuite reconquise par les Ostrogoths avant d'être à nouveau reprise par le général de l'Empire d'orient Narsès en 552.

C'est pour contrer le danger né de l'invasion des Lombards en Italie à partir de 568, que Ravenne devint le siège de l'exarchat byzantin d'Italie, par décision de l'empereur.

Ravenne fut prise en 752 par Aistolf, roi des Lombards. Deux ans après, Pépin le Bref, roi des Francs, la lui enleva et la donna au Saint-Siège.

Au Moyen Âge, Ravenne recouvra pour quelque temps sa liberté. À l'issue de la guerre de 1218, la famille des Traversari s'imposa à la tête de la ville. Mise ensuite pendant quelques années sous la direction d'un vicaire impérial, Ravenne fut restituée aux États pontificaux en C'est au cours de ce siècle que Ravenne connut son plus fameux citoyen, le poète Dante. En 1440 le dernier podestat de la famille des Da Polenta, Ostasio III, fut chassé par la République de Venise, qui annexa la ville.

Après la bataille d'Agnadel en 1509, elle fut restituée au pape et devint la capitale de la Romagne. En 1512, les Français, commandés par Gaston de Foix-Nemours, y remportèrent sur les Espagnols et les troupes du pape Jules II une victoire éclatante ; mais Gaston y périt.

Ravenne fit partie du royaume d'Italie à partir de 1861.

La ville est mondialement réputée pour ses monuments de style byzantin qui possèdent un ensemble incomparable de mosaïques du Haut Moyen Âge .

Ces monuments paléochrétiens forment un ensemble unique inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les mosaïques qu'ils renferment, dans un état de conservation remarquable, fournissent une documentation iconographique exceptionnelle sur le monde byzantin de Théodose Ier à Justinien.

On peut aussi y voir le tombeau de Théodoric l'Amale, dit le Grand, roi des Ostrogoths. Ce mausolée construit, vers 520, est remarquable par sa coupole formée d'un monolithe d'Istrie, d'un mètre d'épaisseur, trente-trois mètres de circonférence et pesant trois cents tonnes.

Le poète italien Dante Alighieri est mort à Ravenne en 1321 ; son tombeau se trouve entre le parvis de l'église du couvent San Francesco et son cloître, dans le centre-ville historique.

Le mausolée de Galla Placidia est un monument de style byzantin construit dans la première moitié du ve siècle à Ravenne en Italie. Ce monument a une notoriété mondiale en raison de ses somptueuses mosaïques, qui sont les plus anciennes conservées dans cette ville et qui marquent la transition entre l'art paléochrétien et l'art byzantin.

 

Le mausolée de Théodoric est un monument historique italien situé à environ 1 km au nord-est du centre-ville de Ravenne. En pierre blanche d'Istrie, est composé de deux niveaux décagonaux. Son toit est un monolithe d'un diamètre de 11 mètres et d'un poids de 300 tonnes. Il fut érigé en l'an 520 par un architecte syrien, à la demande de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths (474-526) fondateur en 493 du royaume ostrogoth d'Italie.

 

La basilique Saint-Vital est une basilique italienne datant du VIe siècle c'est l'un des monuments les plus représentatifs de l'architecture et de l'art byzantins en Europe occidentale. Connue pour son ensemble de mosaïques du VIe siècle, elle est inscrite, avec d'autres monuments de Ravenne, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

La basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf est un des édifices religieux de la ville de Ravenne, construite au début du vie siècle par Théodoric le Grand, à proximité de son palais, à l'origine pour le culte arianiste. Elle est connue pour son ensemble de mosaïques du vie siècle.

 

La basilique Saint-Apollinaire in Classe est une basilique du vie siècle, située à Classis ,ancien port antique de Ravenne, aujourd'hui ensablé. Elle est connue pour son ensemble de mosaïques du vie siècle et inscrite, avec d'autres monuments de Ravenne, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

Le baptistère des Orthodoxes ou Baptistère de Néon est le plus ancien édifice de cette ville. Ce nom le distingue du baptistère des Ariens, construit par le roi des Ostrogoths, Théodoric l'Amale. Les deux édifices, dont la destination est identique, étaient propres aux deux communautés chrétiennes qui coexistaient alors à Ravenne. 

L'édifice est connu pour son ensemble de mosaïques du Ve siècle ; il est inscrit, avec d'autres monuments de Ravenne, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

 

Le baptistère des Ariens, fut édifié par le roi des Ostrogoths, Théodoric l’Amale au tournant des Ve et VIe siècles. En effet, les Goths, avaient embrassé le christianisme sous la forme prêchée par Arius et considérée comme hérétique à la suite des premiers conciles œcuméniques. Le baptistère devait donc permettre aux Ariens de disposer de leur propre lieu, tout comme les autochtones auxquels était réservé le baptistère des Orthodoxes.Le baptistère des Ariens figurent sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

 

 

La chapelle archiépiscopale est un élément paléochrétien du palais Elle est connue pour son ensemble de mosaïques du VIe siècle et inscrite, avec d'autres monuments de Ravenne, sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité établie par l'Unesco.

 

 

 lien vers le site internet